ateliers-a-la-carte

Les After Critiques l Deal

Jean-Baptiste André & Dimitri Jourde

Deal @Benoît Thibault

Deal @Benoît Thibault


Le dispositif Carte culture organise une saison de sorties culturelles avec le journaliste Thomas Flagel. D’octobre à avril, il propose chaque mois d’accompagner une quinzaine d’étudiants à un spectacle (danse, théâtre, marionnettes…) dans un lieu culturel strasbourgeois (Maillon, POLE-SUD, TJP, TNS…).

Après le spectacle, vous échangez en groupe vos impressions et confrontez vos points de vue avec le critique de théâtre autour d’un verre offert au bar ou à l’espace de convivialité du lieu. Dans la mesure du possible, des membres de l’équipe artistique vous rejoignent.
Journaliste, Thomas Flagel, écrit dans diverses publications régionales (Magazine POLY à Strasbourg) et nationales (Théâtre(s), La Scène). Il anime aussi depuis plusieurs années un atelier d’analyse de la création contemporaine et d’écriture critique en Arts du spectacle à l’Université de Strasbourg.

Deal
Jean-Baptiste André & Dimitri Jourde
au Point d’Eau

À mi-chemin entre deux genres, le cirque et la danse, Jean-Baptiste André et Dimitri Jourde ont créé un duo fascinant. Tour à tour rugueux ou élégant, puissant ou délicat, ce corps à corps et ses mouvements – avec ses élans, ses ruptures et ses équilibres précaires – déploie sa courbe vertigineuse entre le théâtre et la beauté du geste.

À la recherche d’un juste partage entre les corps et les mots, les deux acrobates et danseurs se sont immergés dans le texte de Bernard Marie Koltès, Dans la solitude des champs de coton. Portés par l’intensité de cette langue, par sa quête de l’autre et la puissance de son désir, ils se confrontent à ce nouvel espace de jeu, interrogent le cirque et sa capacité à traverser un texte.

Deal met en scène deux figures en miroir, le dealer et son client, deux êtres qui se font face. Tout autour, à proximité, les spectateurs. À l’image d’un ring ou d’une arène, chacun est placé au plus près de l’action qui se déroule. Les deux artistes font de cette confrontation entre l’intime et le public une énigme qui nous parle de la rencontre et du lien social.

 

Plus d’infos

mercredi 8 avril à 20h30

Le Point d’Eau
– Ostwald

Graphisme : Diz—Dard Site web : Sébastien Poilvert