retours-dexperience

Nashville Pussy + Knuckled Head à la Laiterie

par Thomas Gall et Noé Hindermann - Ambassadeurs Carte culture


Suite à la sortie de leur nouvel album « Pleased to Eat You », sorti le 21 septembre 2018, Nashville Pussy a décidé de faire un carnage le 2 novembre à la laiterie, lors de leur tournée européenne.
Le concert ayant pour tarif de base 23 euros, n’était qu’à 6 euros pour les détenteurs la Carte culture. Une belle offre n’est-ce pas ?

 

C’est une soirée extrêmement Rock’N’Roll qui s’annonce dès l’arrivée de Knuckle Head. Originaire de Mulhouse en Alsace, le duo qualifie leurs compositions de Dark Country. On découvre ainsi une excellente synthèse entre Country groovy et Blues Rock bien heavy qui en fera bouger plus d’un.
Le premier morceau commence à peine que les deux musiciens se déchaînent déjà sur leurs instruments!

Tout au long du concert, on ressent l’envie et l’importance que portent les artistes à leur musique. De plus, les musiciens échangent aussi bien entre eux qu’avec le public, ce qui nous imprègne d’autant plus dans leur show.
Toujours à fond dans leur prestation, le duo termine le concert avec un jeu de batterie déjanté en renversant les symbales et les tomes de la batterie. En bref, Knuckle Head aura su foutre l’ambiance jusqu’à la fin!

Après avoir bien réveillé la foule, s’en suivit le fameux groupe Nashville Pussy!
A la frontière entre Hard Rock et Heavy Metal, les Nashville s’imposent avec un jeu Thrash tout en gardant des influences bien classiques comme AC/DC ou Motörhead. Leur premier album, « Let Them Eat Pussy » décrit bien la philosophie du groupe : Sex, Fun and Rock’N’Roll. Peu après la sortie de leur premier album, c’est Lemmy Kilmister lui même qui les fera connaître en les invitant à tourner aux côtés de Motörhead. Les lumières s’éteignent et le public les acclame quelques minutes avant leur arrivée sur scène. Le premier titre de cette soirée, Kicked In The Teeth, crée déjà un engouement total avec de nombreux pogos qui perdureront toute la soirée!
Solos de guitare à foison, riffs démentiels et rythmes endiablés étaient les guides de cette soirée. Dans une ambiance particulièrement enjouée, on s’imprègne rapidement de la voix Rock’N’Roll et du groove de la basse qui nous font vivre pleinement le concert.

Durant cette soirée mouvementée, nous avons également eu droit à un excellent solo de batterie qui a puisé presque toute l’énergie du batteur, pendant que les autres musiciens en profitaient pour faire une pause et siffler leur bouteille de Jack Daniel’s.

Du Rock’N’Roll plein la tête et une grosse envie de continuer à faire la fête, on ne peut ressortir d’une telle soirée qu’avec un énorme sourire aux lèvres.
Donc si voulez assister à de telles soirées sans dépenser trop d’argent, c’est l’occasion d’utiliser sa Carte culture !

Thomas Gall et Noé Hindermann

Grâce au dispositif missions professionnelles ALL-SHS de l’Institut de Développement et d’Innovation Pédagogiques (IDIP), la Carte culture propose aux étudiants depuis la rentrée de devenir des « Ambassadeurs Carte culture ». Se glisser dans la peau d’un spectateur et faire part de leur expérience culturelle : la Carte culture par les étudiants, pour les étudiants!

Graphisme : Diz—Dard Site web : Sébastien Poilvert